Qu’est-ce que le procédé au collodion humide ?

Il s’agit d’une photographie sur un support de couleur sombre, noir en général. Selon le support choisi, verre, fer, aluminium, plastique, pierre, etc..., la photographie se nommera « ambrotype », « ferrotype » , « alumitype » et ainsi de suite !

Déroulement d'une séance photo

La séance peut avoir lieu dans l’endroit de votre choix ou au studio de l’œil sur la lune.

En premier lieu, nous définissons ensemble l’image souhaitée : cadrage, pose, ambiance.

Faites-vous beau si vous le souhaitez, préparez quelques accessoires qui vous caractérisent : chapeau, foulard, cravate à motifs… ou si vous voulez faire appel à un coiffeur / maquilleur professionnel, l’œil sur la lune peut vous conseiller.

Ensuite, le studio se met en place : éclairage, chambre photographique, et montage du labo si la séance a lieu chez vous.

Enfin, tout le processus se fait avec vous et chaque étape est commentée (anecdote historique, explication scientifique…) :

  • préparation de la plaque de collodion
  • Mise en place de la chambre photographique
  • révélation de l’image finale
Ce processus dure environ 20 minutes pour chaque image réalisée.

Glossaire

Ambrotype

L’ambrotype est un procédé monochrome positif direct. Il s’agit d’un négatif au collodion humide sur verre qui, présenté sur un fond sombre, est perçu comme un positif. Le choix du terme « ambrotype », issu du mot grec « ambrotos » signifiant « impérissable » ou « immortel », est probablement lié à la résistance du support en verre. (source www.paris-photo.com).

Le studio propose aussi

Verre carré, verre sur fond coloré, le studio de l’œil sur la lune peut vous proposer toutes sortes de variantes afin de rendre votre photographie encore plus saisissante !

Ferrotype

Procédé photographique monochrome, un ferrotype est un positif direct sur plaque de métal. Tout comme l’ambrotype, obtenu lui sur plaque de verre, il s’agit en réalité d’un négatif dont l’image est perçue comme positive, les grains d’argent composant les parties claires de l’image. (source www.paris-photo.com).

On utilise aujourd'hui des plaques d'aluminium, des alumitypes mais par convenance, nous garderons le terme ferrotype.
Comme pour les ambrotypes, plusieurs couleurs et plusieurs formats sont possibles !

Chambre photographique

Une chambre photographique est un appareil utilisant à l’origine un film négatif sur plaques de verre. Par « grand format », on désigne les films argentiques ou capteurs photographiques qui ont des dimensions supérieures à 6 x 9 cm, jusqu’à 20 × 25 cm, et plus rarement des formats supérieurs. En photographie argentique, ce type d’appareil oblige à effectuer les prises de vues une par une. Ce matériel induit généralement une méthode et une esthétique différentes de celles permises par les appareils de petit et moyen formats.

Le studio de l’œil sur la lune dispose de plusieurs chambres photographiques dans plusieurs formats. La plus ancienne date d'environ 1880; quant à la plus récente, elle a été construite en 2018 !

Collodion

Le collodion est composé de nitrocellulose dissous dans un mélange d’éther et d’alcool et conservé sous forme liquide. C’est le composé de base du procédé le collodion humide.

Les chimies sont préparées et testées en amont des prises de vues et tous les bains chimiques sont récupérés de façon à préserver l'environnement.

Labo

Le laboratoire photographique argentique est un local noir dans lequel se fabriquent matériellement les photographies, au fil des étapes chimiques du développement du négatif et du tirage sur un papier sensible.

Le studio de l’œil sur la lune a mis au point un dispositif mobile qui peut-être déployé partout, en intérieur comme en extérieur !